Les déchets plastiques…

PRODUCTION ET CONSOMMATION

On estime que la production de plastique correspond à 6% de la production de pétrole au niveau mondial. ce chiffre est en augmentation permanente. En 2050, c’est 20%

Augmentation annuelle de 3% de la production et consommation de plastique en France

En Europe, 50 millions de tonnes de plastique consommées chaque année, en France où on consomme proportionnellement plus de plastique environ 5 millions de tonnes annuelles

“ Depuis la crise de 2008-2009, le plastique n’a plus connu de coup de mou : la production mondiale a encore augmenté de 4,2 % l’an dernier [2016] et a atteint 335 millions de tonnes. Soit une hausse de 33 % depuis huit ans. Et la demande de matières plastiques ne cesse de progresser : en Europe, elle a crû de 3,5 % en 2016, à 50,5 millions de tonnes » (échos)

‘l’Hexagone a ainsi vu sa production progresser de 1,1 % et sa demande de 2 % (4,9 millions de tonnes, soit un dixième de toute la demande européenne), dont près de la moitié pour les seuls besoins en emballage’

DÉCHETS

25 millions de tonnes sont jetées à la poubelle. seuls 30% sont recyclés chaque année nous enfouissons 7-8 millions de tonnes de plastiques et nous en brulons près de 10 millions de tonnes.

la commission européenne vient de se fixer des objectifs ambitieux :

–              100% des emballages plastiques recyclables ou réutilisables en 2030

–              50% des déchets plastiques recyclés en 2030.

Des centaines de plastiques différents. Ces plastiques nécessitent des filières de recyclages séparées et aujourd’hui seules cinq familles de plastique sont recyclables

De 20% actuellement, on estime actuellement qu’un taux maximum de recyclage de 36 à 53 % ; près d’un Milliard de barquettes chaque année dans la Nature, plus de 5000 tonnes de plastique

Downcycling

Peut-on utiliser des matériaux recyclés au contact des aliments ?
Les recyclés de fabrication (rebroyés) peuvent être utilisés pour la fabrication des matériaux au contact des aliments. Par contre, le Conseil Supérieur d’Hygiène Publique de France (CSHPF) s’est prononcé contre l’utilisation des matériaux recyclés ne présentant pas les mêmes garanties que les matériaux vierges auxquels ils se substituent (Avis du CSHPF du 7/11/93). Dans le cas des matières plastiques, un dossier doit être déposé à la DGCCRF afin de faire la preuve que les matériaux recyclés sont équivalents par leur composition et leur inertie aux matériaux auxquels ils se substituent. Dans le cas des papiers et cartons, la DGCCRF accepte l’utilisation de recyclés s’ils répondent aux exigences énoncées dans le Guide de Bonnes Pratiques de la Profession (1998).

Dans les faits, il est impossible de s’assurer de la nature des matières recyclées, ainsi les barquettes alimentaires en plastique ne sont pas recyclées en barquettes en plastique.

C’est ce que l’on appelle le downcycling: le plastique recyclé sera de moindre qualité que la plastique original et sera transformé en plastique plus simple (pots de fleurs, bancs, etc).

IMPACTS

Il y avait ainsi 2.5 millions de sites pollués répertoriés en Europe en 2011 (Sources : Ministère de l’écologie) avec en France plus de 260 000 sites (Données Basias) mais seulement 4142 sites en 2012 étaient en phase de « remédiation ». On estime à 470 millions d’euros la dépense de réhabilitation de ces sols. Et trois quarts des produits polluants sont… des hydrocarbures…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s